Connais-tu la dernière ? 

23 janvier 2023

L'enfer, le paradis et la longue cuillère

Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu. Il lui dit :

« Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment est l'enfer ».

Dieu conduisit le saint homme vers deux portes. Il ouvrit l'une des portes et permit au saint homme de regarder à l'intérieur.

Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde.

Au milieu de cette table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux.

Le saint homme saliva d'envie. Les personnes assises autour de cette table étaient maigres, livides et malades.

Elles avaient toutes l'air affamées. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachées à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et cueillir une cuillerée.

Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères dans leur bouche.

Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.

Dieu dit : « Tu viens de voir l'enfer ».

Dieu et le saint homme se dirigèrent vers la seconde porte.

Dieu l'ouvrit. La scène que vit le saint homme était identique à la précédente.

Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût qui fit encore saliver le saint homme.

Les personnes autour de la table étaient également équipées des cuillères aux longs manches.

Cette fois, cependant, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient les uns aux autres en riant.

Le saint homme dit à Dieu : « Je ne comprends pas ! »

« C'est simple, répondit Dieu. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes ... cela fait toute la différence... »

 

16 janvier 2023

Une chorale répète pour la messe de minuit du 24 décembre. Le curé décèle quelque chose d'anormal.
Pour en avoir le cœur net, il demande à chacun des membres de chanter seul. Vient le tour de Patrick. Celui-ci  entonne bruyamment : - Léon ! Léon !
- Patrick ! Arrête ! fait le prêtre. Tu tiens ton livre de chant à l'envers. Les paroles c'est «Noël, Noël»...

12 janvier 2023

L'étudiant en droit

Un jeune étudiant en droit vient d'échouer à son examen.
Il vient donc voir le correcteur, vieux professeur connu pour sa mauvaise humeur et son esprit très alerte.
- Monsieur, je me demande si vous connaissez la réponse à un problème de droit qui me préoccupe.
- En effet jeune homme, sinon je ne serais pas professeur, n'est-ce pas ?
- Très bien. Alors j'aimerais vous poser une question et convenons, si vous le voulez bien, que si vous répondez correctement, j'accepterai le mauvais résultat que vous m'avez mis à mon examen, mais que dans le cas contraire, vous me donnerez un " A "
- D'accord ... quelle est la question ?- La question est la suivante: qu'est-ce qui est légal mais pas logique, logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ?
Le professeur réfléchit longuement, tourne et retourne en tous sens ses immenses connaissances juridiques, mais ne trouve pas de réponse satisfaisante. Beau joueur, il accorde un A à l'étudiant, transformant ainsi son échec en réussite à l'examen... Dans l'après-midi, frustré et encore troublé par la question, le professeur réunit ses assistants et les plus brillants de ses élèves afin de leur soumettre la question et de l'aider à trouver la solution.
- Jeunes gens, sauriez vous dire ce qui est légal mais pas logique ; logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ? À son immense stupéfaction, tous les étudiants levèrent la main.
Le prof demande alors à son plus brillant étudiant: quelle est la réponse ?
- C'est très facile Monsieur, vous avez 75 ans et vous avez épousé une femme âgée de 30 ans, ce qui est légal mais pas logique.
- Votre épouse, elle, a un amant âgé de 22 ans ce qui est logique mais pas légal.
- Enfin, l'amant de votre femme a échoué à son examen et vous lui avez quand même donné un " A " - Ce qui, vous en conviendrez,n'est ni logique ni légal.

4 janvier 2023

La chaleur de la foi

Face à la crise énergétique, oui, il y a la chaleur de la foi qui n’a pas de prix.

Mais un curé demande aux paroissiens de supplier la Vierge Marie d’intercéder auprès de son Fils comme elle l’a fait à Cana mais cette fois-ci, non pas pour lui dire « ils n’ont pas de vin » (le vin réjouit le cœur des hommes… et des femmes… mais ne chauffe pas l’édifice de l’église paroissiale), pour lui demander plutôt de changer l’eau en… pétrole !!!

 

Date de dernière mise à jour : 23/01/2023